Rien ne change, pourtant rien n’est plus pareil

Parmi les questions auxquelles je ne sais pas répondre il y a : « la maternité a-t-elle changé ta vie ? » Oui.. Non… Euh… joker. D’un côté rien ne change, pourtant rien n’est plus pareil.

Je crois que la grossesse a été la période la plus zen de ma vie. Les premiers mois ont été perturbés par la fermeture de notre entreprise mais une fois le licenciement établi j’ai réussi à me poser et à me concentrer à 200% sur ce bébé à venir. Dès lors plus rien n’avait d’importance. On a profité à fond de nos derniers instants « à deux » en veillant jusque tard dans la nuit, en allant très souvent au ciné et en faisant toutes ces choses qui deviennent moins évidentes avec un bébé. En plus tout le monde est gentil avec les femmes enceintes, on ne va pas se mentir c’est appréciable d’être chouchoutée. 😉

« Tu me comprendras plus tard » disait maman

Et puis il est arrivé. Nous étions toujours nous, toujours au même endroit et toujours avec les mêmes personnes, pourtant ce jour-là, tout a basculé. Nous étions toujours nous mais en moins égocentriques. Nos priorités avaient changé. Nos ambitions se sont rationalisées. Certains l’ont compris d’autres moins. Des gens se sont éloignés, d’autres se sont rapprochés.

Quand j’étais petite maman me répétait sans cesse : « tu me comprendras plus tard » et c’est vrai. Quelques lunes ont passé depuis cette phrase et effectivement, à présent, je comprends. Je comprends que seul son bonheur compte comme seul comptait notre bonheur aux yeux de ma mère. Je réalise le plaisir qu’elle prenait à nous acheter des fringues alors qu’à l’origine nous étions parties en virée shopping pour elle. Je comprends même pourquoi, dans les films, les couples qui vont avoir un gosse s’exilent à la campagne. Avant ça me dépassait. Par contre je ne comprends toujours pas l’intérêt d’investir dans un Scénic quand on a qu’un seul enfant mais bon, je suppose que ça aussi ça viendra plus tard.

« L’accouchement est une écharde par rapport à ce qui nous attend après »

Il est la seule personne à pouvoir me réveiller à 4h du mat’ sans que j’ai envie de l’étriper. Je tourne je vire, tape sur mon oreiller en pestant comme ce n’est pas permis mais dès que je rentre dans sa chambre…. « mon bébé mon amour qu’est-ce qu’il a mon petit ange ? Viens dans les bras de maman, tu as fait un cauchemar ? »
Parfois c’est dur, et pourtant ce n’est que le début, alors je repense au sketch de Florence Foresti (oui je sais, je la cite souvent mais elle me fait vraiment marrer cette femme) : « qu’est-ce que j’ai pu être stupide, l’accouchement est une écharde par rapport à ce qui nous attend après. » Y’a plus qu’à attendre que ça passe. 😉

Avant je ne savais pas qu’il me manquait quelque chose, donc ça ne me rendait pas malheureuse. En revanche si aujourd’hui on venait me dire que tout ceci n’était qu’un rêve, que nous sommes toujours en 2013 et que je n’ai pas encore d’enfant ça serait terrible. Je réaliserais combien ma vie est incomplète et… futile (alors attention point de jugement hâtif, il n’y a aucun sous-entendu envers les gens qui ne désirent pas de gosse. Ne pas vouloir d’enfant est un droit que je soutiens totalement, comme ça c’est dit).

Rien ne change, pourtant rien n’est plus pareil. C’est dur, c’est fatigant, on n’a plus le temps de rien, parfois l’entourage ne comprend pas nos réactions mais paradoxalement… c’est la plus jolie chose qui me soit arrivée. ❤

@Belleetcultivee.com
@Belleetcultivee.com
PARTAGER
Joyeuse contestataire, maman curieuse et connectée, Alex adore farfouiller le web. Bavarde, maladroite, elle aime le rock (NIИ ♥) et les félins.

3 COMMENTAIRES

  1. Tu es très émouvante ! Etre une maman ce n est pas evident, même si on fait de son mieux on accumule les erreurs mais tout ça n est rien comparé à tout l amour que l on reçoit et que l on donne.
    ♡♡

LAISSER UN COMMENTAIRE