Pensées en vrac #1

Bonjour tout le monde, et mille excuses pour cette absence. Je pensais pouvoir rattraper mon retard pendant les vacances mais en fait non, il y a toujours de nouvelles choses à faire. C’est pénible. Parfois j’aimerais figer le temps juste pour me mettre à jour, pas vous ? Comme je ne parviens pas à terminer les articles que j’ai commencés j’ai eu envie de noter en vrac toutes les idées qui me passaient par la tête. Dans le bouquin Libérez votre créativité ils conseillent de procéder ainsi. 😉

pensées en vrac - billet d'humeur

1. Au festival des bonnes idées

Au festival des bonnes idées le gouvernement se penche sur le cas des petits salariés que nous sommes. C’est gentil, sauf que pour nous pondre un projet de loi aussi archaïque ils auraient pu s’abstenir. Je suis à fond pour le travail, à fond pour la création d’entreprise mais franchement, est-ce que continuer de payer des apprentis 50% du SMIC pour 40h/semaine au lieu de 35 ça va vraiment changer quelque chose ? Déjà que les entreprises usent et abusent des stagiaires et des contrats précaires, ça suffit. Dans mon monde idéal il n’existerait que 2 contrats : le cdi et le cdd de remplacement. Le reste n’est que complexité administrative et précarisation des salariés.

Estomaquée, c’est le mot qui me vient à l’esprit quand je lis cette news de La Provence aujourd’hui. Des employés du magasin Auchan Le Pontet (Avignon) ont attaqué leur boss aux prud’hommes pour une histoire de lessive/d’entretien de leur tenue de travail… et ils ont obtenu gain de cause ! 1900€ pour chacun des 27 salariés. Oserais-je dire que ça me choque ? En fait c’est même pire que ça, cela ne m’aurait même pas traversé l’esprit de demander une telle chose. Quand j’étais gosse on se moquait des américains qui faisaient des procès pour tout, bonne nouvelle on y vient.

2. Les goujats du showbizz

Le succès rend beau, le succès rend intelligent mais le succès rend goujat aussi. Carton rouge cette semaine pour Johnny Depp (qui pourtant d’habitude a mon soutien) et Ronan Keating. Le premier ne cesse de raconter aux médias combien il a eu le coup de foudre pour son épouse Amber Heard et combien il a su dès le premier regard qu’il allait l’épouser. Oui sauf qu’à l’époque tu étais encore en couple avec Vanessa Paradis, la mère de tes enfants goujats, alors aie au moins la décence de ne pas en parler dans les médias !

Idem pour Ronan Keating, ex Boyzone, qui a délicatement déclaré à la presse : « A l’époque, j’étais dans une relation qui ne fonctionnait pas. Et si je n’avais pas vécu tout ce que j’ai traversé, je n’aurais jamais rencontré l’amour de ma vie, Storm. Pour ça, je suis infiniment reconnaissant et je ne regrette pas la fin de mon premier mariage. » Sympa, la principale intéressée avec qui il est resté 12 ans et a eu 3 enfants a dû apprécier ce déballage public.

Heureusement qu’il y a Liam Neeson pour relever le niveau. L’acteur qui avait perdu son épouse de longue date dans un tragique accident de ski a retrouvé l’amour. Pour autant il n’en oublie pas Natasha: « Je me réveille encore brusquement la nuit en rêvant de ma femme » confiait-il il y a 2 ans. En plus, il est discret afin, dit-il, de ne pas l’embarrasser. Bon on apprend cependant que l’acteur aurait menti aux journalistes et ne serait en fait en couple avec… personne. Espièglerie ?

johnny depp - ronan keating - liam neeson

3. Séparer l’artiste de l’oeuvre

A l’heure où les infos circulent plus vite que la lumière les pauvres vedettes ne peuvent plus commettre un faux pas sans se faire taper dessus. Je vous ai parlé du salut nazi de Phil Anselmo la semaine dernière, j’ai souvent titillé Marion Cotillard pour ses contradictions et je n’aborde même pas le sujet Polanski. L’homme de la semaine c’est Jesse Hughes (Eagles of death metal). Le chanteur a livré une  interview poignante au Grand Journal juste avant de remonter sur scène afin de « terminer » son concert à l’Olympia. Comme quoi on peut être émue par une personne qui ne partage pas ses convictions (rappelons que Jesse Hughes est membre actif de la NRA, militant pro armes à feu et contre l’avortement).

jesse hughes grand journal
@Grand Journal

4. La famille Bidochon fait ses courses

Hier vous nous auriez vu, on aurait fait une trop bonne pub pour les achats sur internet.
Il nous fallait deux bêtises, nous voilà donc en vadrouille chez Ikea « en famille. » On dit toujours que les suédois ont tout compris mais c’est faux. Leur système de garderie est imparfait puisqu’il n’accueille que les enfants à partir de 4 ans, or le nôtre en a 2. Deux ans… trop grand pour la poussette et pas assez pour marcher en résistant à la tentation de toucher à tout. Le chariot ça va 10 minutes, ensuite Mininous a voulu descendre « en donnant la main » qu’il a promis. Penses-tu !! Et que je cours d’un côté, et que je me cache de l’autre. Intéressant cette chose, je peux toucher ? Oh un canapé, allez comme à la maison. Des jouets !! Papa, maman, tout est à moi n’est-ce pas ? Croyez-le ou non on n’a pas cédé et on ne lui a rien acheté. Oui on est des parents horribles je sais. Bref, la famille Bidochon a fait ses courses, et la prochaine fois elle se contentera de 2 clics sur internet pendant une partie de Légo.

5. Enfin Vikings !!

Ce soir History diffuse le premier épisode de Vikings saison 4. « Enfin !! » j’ai envie de dire. Un an que j’attends de savoir comment Ragnar va prendre la trahison de Rollo et si Floki va se faire lyncher pour avoir assassiné Athelstan. C’est pour ça que d’habitude je déteste les séries, je suis Lion, je ne sais pas attendre. 🙂

PARTAGER
Joyeuse contestataire, maman curieuse et connectée, Alex adore farfouiller le web. Bavarde, maladroite, elle aime le rock (NIИ ♥) et les félins.

2 COMMENTAIRES

  1. J’adore ton vrac qui assène des vérités ! Les goujats du showbizz me hérissent…ils raconteraient n’importe quoi à la presse pour toucher ! Et oui on peut être « eagle of death métal  » et être profondément touché dans certaine situation : il est humain ! Pour tes courses, tu n’es pas seule à regretter la garderie à partir de 4 ans ! 😀 Bonne fin de journée Bisous

LAISSER UN COMMENTAIRE