Marie-Claude Piétragalla – Mr et Mme Rêve

Mr et Mme Rêve

Début Mars avec Alexandra (on fait pas mal de sorties ensemble) nous sommes allées voir le ballet Mr et Mme Rêve au théâtre Toursky à Marseille. Nous en sommes ressorties enchantées, avec des étoiles plein les mirettes, c’est tout juste si on n’a pas regagné la voiture sur les pointes. Bon la réalité nous a vite regagnée, un papy hargneux nous a joué du klaxon à tue tête parce qu’on n’avançait pas dans la file de voitures arrêtées … Et non … ma voiture n’a pas d’ailes comme Pietragalla, alors il faut prendre son mal en patience papy, comme pour toutes les sorties de spectacles.

Bref, mon but est de vous parler du spectacle et non pas de ce pépé mal embouché, certainement traîné de force à ce ballet par bobonne.

Encore un nouveau défi que se sont lancés Marie-Claude Pietragalla et son compagnon Julien Derouaul, créer un ballet ayant comme  fil conducteur l’inénarrable Eugène Ionesco.  Il fallait oser, conjuguer la danse avec tout ce que cela comporte de rigueur avec l’absurde et l’incongru, mais rien n’arrête ces deux passionnés.

Cette réalisation, coproduite avec Dassault Systems, utilise les nouvelles technologies telles que la 3D et le numérique pour magnifier et robotiser tout l’absurde des gestes quotidiens. Deux cents mètres carrés d’images et de décors virtuels sont projetées sur toutes les surfaces de la scène … c’est fabuleux !

D’abord déroutant, le ballet s’organise comme une machine au démarrage laborieux, qui prend son sens et sa mesure au fil des tableaux, grâce à la maestria de ce couple fascinant.

‘’On a voulu, avec Julien, partir de l’univers d’Ionesco pour créer notre propre histoire », explique à l’AFP Marie-Claude Pietragalla : « Nos deux personnages, M. et Mme Rêve, sont orphelins de l’auteur, qui ne vient pas, et, en même temps, ont leur propre histoire, avec des références à plusieurs de ses pièces de théâtre ».

Tout est dingue dans ce ballet, On y rencontre des rhinocéros, des lettres qui dansent, des armées de parapluies et toutes sortes de personnages ubuesques, en référence à l’œuvre de Mr Ionesco.

C’est l’histoire de Mr et Mme Rêve, deux personnages imaginaires tout de noir vêtus, coiffés d’une perruque blanche, qui traversent le temps, rêvent leur vie et leur amour. Ils nous émeuvent, nous font rire, nous font frissonner, ils sont la représentation de tout ce qui fait l’homme et tout ce qui fait le rêve, on immerge dans leur folie.

Marie-Claude Pietragalla et Julien Dérouault auréolés de grâce et de beauté, tour à tour s’envolent sur des airs de mozart, dansent avec 2000 partenaires virtuels au rythme la Chevauchée des Walkyries, s’agitent et sautillent sur la musique Electro de Laurent Garnier, et rêvent sur la merveilleuse chanson d’Alain Bashung, Mme rêve.

Pari réussi, Mr et Mme Rêve est un spectacle onirique, nouveau, où se mêlent les genres sans confusion, tout est magistralement maitrisé.

Récompensés par un tonnerre d’applaudissement et je ne sais plus combien de rappels, nos jeunes héros étaient très émus … Un grand moment de partage.

Fidèle à cette danseuse depuis ses débuts en tant que chorégraphe, je ne rate aucun de ses ballets, et jusqu’à ce jour aucune déception n’a ternie son image.

 

Mr et Mme Rêve

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3J7ORbd4LRE[/youtube]

 

Pour le plaisir un peu de Bashung

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=TeaToYHqOfE[/youtube]

 

 

 

PARTAGER
Notre grignoteuse de livres au grand coeur !

8 COMMENTAIRES

  1. Piétragalla , celle qui a su me faire aimer la danse ! Merci pour ce billet où tu parles si bien du spectacle. Elle a su vivre avec son époque et y mêler 3D et monde virtuel mérite d’être souligné . Bon dimanche Bises

LAISSER UN COMMENTAIRE