Marseille, ville au cœur de tous les fantasmes

Marseille ville, Marseille Soprano, Soprano Patrick Fiori, Marseille foot, Notre Dame de la Garde, La Bonne Mère

On l’aime ou on la déteste mais Marseille laisse rarement indifférent. Porte ouverte sur la Méditerranée depuis l’Antiquité, elle est un lieu d’échanges autant qu’une terre d’immigration. Au cœur de tous les fantasmes, la ville a même été déclinée en séries. 

Dans l’œil des médias

« Nouveau règlement de compte à Marseille, le dixième depuis le début de l’année. »
« Deux hommes tués par balle ce matin. »
« Coups de feu, un homme abattu à la kalashnikov. »

French connection, grand banditisme : voilà des décennies que Marseille fait les choux gras de la presse nationale qui adore recenser les règlements de compte liés au trafic de drogue. Alors certes, on ne peut pas nier les faits ; mais de là à cataloguer la cité phocéenne de coupe gorge n’exagérons pas. C’est une grande ville, et comme dans toutes les grandes villes il s’y passe des choses. Parfois c’est grotesque, comme le jour où un journal relatait un fait divers à Marseille qui s’était en fait déroulé… à plus de 100 km de là. Forcément, au niveau national, Carprentras est moins racoleur. Ou bien les journalistes seraient nuls en géo ? Ça aussi ça ne serait pas la première fois, mais c’est un autre sujet.
Il n’empêche que dans l’esprit populaire Marseille fascine.

Culture & patrimoine

Au risque de vous décevoir, non les marseillais ne mangent pas de la bouillabaisse tous les jours en buvant du Ricard avant d’aller au Vélodrome. Oui je sais, je casse un mythe. Encore que le foot soit une religion ici, sauf si comme moi vous n’avez pas vu un match de l’OM depuis le but de Boli en 93.
En revanche il est vrai que nous avons beaucoup de soleil, ce qui donne l’impression d’être tous les jours en vacances. Enfin je dis ça mais le centre ville reste oppressant. Bien contente de l’avoir quitté. L’avantage c’est qu’à Marseille la nature n’est jamais très loin. Entre mer et campagne, la cité est plutôt bien lotie en paysages naturels. Ah les calanques… le joyau de la ville ! J’aime particulièrement le quartier des Camoins/la Treille pour sa tranquillité. J’y suis née et mes parents m’en ont toujours parlé comme d’un havre de paix. Pour voir de jolies photos de Marseille je vous conseille le compte IG de notre Suzie @caroline.bema.
Maintes fois vue au cinéma, notamment dans l’inoubliable trilogie de Pagnol ou la saga Taxi, Marseille donne lieu à tous les fantasmes. Il faut dire que l’on prend parfois quelques libertés avec la loi. C’est le cas du code de la route car sachez le, ici se garer dans la voie des bus est normal. « Mon vier ! M’emboucane pas gros, je vais juste acheter le paquet de clopes. » On a même nos Feux de l’amour à la française avec Plus belle la vie et Les marseillais. Les candidats sont-ils représentatifs de la population locale ? Ben… un peu quand même. Pas tout le monde heureusement, mais vous en croiserez facilement.

« C’était la liberté la France » 

Pauvre et riche à la fois, Marseille est la ville cosmopolite par excellence. Sa situation géographique en a fait une terre d’accueil pour tous ceux qui fuient leur pays d’origine. Bien ou mal, il ne m’appartient pas d’en juger. Et je serais bien mal avisée de le faire d’ailleurs puisqu’une partie de mon histoire appartient à cette vague d’immigration. C’est pour ça que j’aime le duo Soprano/Patrick Fiori, bien qu’aucun des deux ne fasse partie de mon répertoire habituel : presque tout le monde est issu de l’immigration ici, et quand j’écoute les paroles de cette chanson je revois ce que me racontait ma maman lorsqu’elle a débarqué dans les quartiers nords avec sa famille, en quête de mieux. Nous on est de la génération d’après, celle qui a vécu en maison et partait en vacances. Preuve qu’ils ont fait le bon choix et que la France était vraiment la liberté !

Sauf erreur le début du clip est un extrait du film Mayrig, d’Henri Verneuil, qui raconte son arrivée à Marseille avec sa famille suite au génocide arménien. Je ne sais pas vous mais j’ai toujours beaucoup aimé ce film ; Omar Sharif y était tellement touchant. ❤

Alors Marseille, vous l’aimez ou vous la détestez ?

PARTAGER
Joyeuse contestataire, maman curieuse et connectée, Alex adore farfouiller le web. Bavarde, maladroite, elle aime le rock (NIИ ♥) et les félins.

6 COMMENTAIRES

  1. Super ton article ! J’aime beaucoup. C’est vrai que le centre ville est oppressant mais dès qu’on est au bord de mer quel bonheur ! Gros bisous et bon week end

  2. J’aime beaucoup Marseille . Lors des nombreux séjours que j’y ai fait ce fut toujours un plaisir , tant pour les yeux que pour les oreilles 🙂 Je n’y ai jamais rencontré l’ambiance décrite par les médias ! Je devrais y être mais avec les grèves j’ai dû remettre ! Bon week end Bisous

LAISSER UN COMMENTAIRE