L’horloge tourne Tic-tac Tic-tac. Vieillir c est quoi ?

L horloge tourne

Je ne sais pas vous mais j’ai l’impression que l’horloge tourne de plus en plus vite et que le temps me file entre les doigts. Est-ce le poids des ans qui insidieusement ralentit mes actions ? Ce même poids qui œuvre sournoisement contre moi jusqu’à me renvoyer cette image dans le miroir que je reconnais de moins en moins.

peur

 

I’m sixty !! C’est moins violent en Anglais

J’ai toujours été soucieuse de mon apparence mais malgré tous les soins que j’ai pu lui prodiguer, mon corps, ce traître à la merci de la pesanteur, me laisse lamentablement tomber et ma peau avec. On a beau dire qu’on se fiche pas mal de vieillir, que ce qui compte c’est d’être bien dans sa tête, d’avoir la santé, de profiter de la vie, bla-bla-bla … Mais qui essaie- t-on de convaincre ? Soyons honnêtes, qui aime vieillir ? De toute façon comme on ne peut rien y faire on ne peut que s’en accommoder, même le bistouri (Brrrr !!!) a ses limites et comme disaient les anciens :

Faute de grive on mange du merle

Vieillir c’est quoi ?

Peur de vieillir

  • C’est, quand vous apprenez que la petite Cindy à qui vous donniez des sucettes va avoir son troisième enfant.
  • C’est se faire proposer une place assise dans le bus par un petit jeune homme qu’on a juste envie d’étrangler.
  • C’est lorsqu’on ne veut pas encore porter de lunettes et qu’on ne reconnait pas une amie qui s’échine à faire des grands signes de loin.
  • C’est constater ses premières tâches de vieillesse rousseur.
  • C’est quand la ponctuation faciale change, tels ces petits guillemets autour de la bouche qui deviennent d’horribles parenthèses et ces foutus sourcils qui sans vous prévenir passent de l’accent circonflexe au grave.
  • C’est le cheveu qui se fait plus pauvre. La crinière devient modeste.
  • Ce sont ces fichues marques que l’oreiller laisse quelquefois sur le visage, vous savez ces traits qui normalement disparaissaient après la douche et qui maintenant demandent une matinée avant de s’effacer.

Vieillir c’est aussi changer ses habitudes

On modifie son code vestimentaire. Notre silhouette passant du 8 au H, on opte pour des vêtements plus amples, plus confortables, on ne prend surtout pas le risque de ressembler à un rôti  avec un Top collé serré. On oublie les bras nus au profit de manches courtes. Les fabuleux escarpins qu’on s’obstine à garder attendent le saint sacrement dans leurs boites poussiéreuses car nos talons à l’instar de nos ambitions descendent d’un ou  deux étages.

Ce sont toutes ces petites choses qui nous rappellent que le temps est intraitable.

Lorsque j’entends certains hommes s’émouvoir sur la beauté des rides féminines ça me fait sourire. Bien sûr qu’ils trouvent ça émouvant … Chez leur mère. Donnez-leur le choix en une trentenaire et une soixantenaire et vous verrez qui sera choisie.

« Ho, mais toi chérie ce n’est pas pareil, je t’aime comme tu es, tu es magnifique … Heu, Mais bien sûr !! »

hommes menteurs

Ces messieurs il faut bien l’avouer, contrairement à nous, gagnent en charisme avec  la maturité. D’un homme aux cheveux grisonnants on dira qu’il a du charme (pareil pour les chauves) s’il a une bouée autour de la taille on trouvera ça attendrissant. Pour les femmes c’est un peu différent, on aura tendance à dire qu’elle se néglige, qu’elle devrait faire un peu de sport.Je ne crois pas être aigrie ni androphobe, je pense être lucide.

Consciente de notre obsolescence programmée je m’insurge contre … Heu … Contre qui au fait? Contre quoi ?

Et vous, comment vivez-vous le temps qui passe ?

PARTAGER
Notre grignoteuse de livres au grand coeur !

11 COMMENTAIRES

  1. Le temps qui passe et un jour dans le métro une belle jeune femme m’interpelle, non pour engager la conversation , mais pour me laisser sa place assise

  2. oh comme je me suis reconnue dans tout ce que tu décris!!et encore tu as passé sous silence le difficile déploiement des jambes quand on resté tanquée dans un canapé et que l’on veut se lever pour faire quelques pas dans la cuisine!!!il est dur de vieillir et nos articulations sont là pour nous le rappeler..mais il faut garder le moral chaque âge a son charme et nous dirons pour conclure que nous avons encore plus de charme qu’à 20 ou 40 ans..n’est-il point?du moins je m’en persuade!!!!!

  3. Mais arrête!!! Tu es magnyfyque comme dirait Christina…Ce n’est pas parce que tu reçois des pubs Gudrün que tu vieillis…On peut même dire que tu as 20 ans avec 40 ans d’expérience…Je ne parle pas des ravages du temps mais des souvenirs et des traces qu’il nous laisse. Par contre mardi , n’oublie pas ta carte sénior…mdr. Bises

    • Anne So je t’adore, même quand tu m’envois au tapis. Jeune et jolie tu ne connais pas encore les affres du vieillissement alors profite bien ça passe trèèèèèèèès vite hi hi!!

  4. Génial cet article ! Pour repondre, je dirai que je fais avec ou plutot sans : sur les photos, je vire celles où je ne me reconnais pas êt dans lé miroir, je me pomponne ou je passe ! Je garde en tete une image de moi ou je me trouve bien êt je vis avec celle la ! 50 ans et alors ?
    Êt alors la vie est belle à 50 ans et meme Apres !!!

    • Tu as raison Valérie, j’essaie mais c’est pas toujours évident 😉 Quant à toi je peux te dire que tu es rayonnante, je suis une fidèle de ton blog même si je ne commente pas.

  5. Tu décris très bien les ravages du temps ! Mais puisque nous ne pouvons pas les stopper il faut essayer de vivre avec …il reste toujours la beauté intérieure hihi Bon dimanche Bisous

    • Et oui Paulette on fait avec … La beauté intérieure c’est notre consolation, un peu maigre quelquefois, non ? Bisous Paulette

LAISSER UN COMMENTAIRE