Le cœur régulier – Olivier Adam

Quatrième de couverturele coeur régulier Olivier Adams

<< Vu de loin, on ne voit rien >>, disait souvent Nathan. Depuis la mort de ce frère tant aimé, Sarah se sent de plus en plus étrangère à sa vie, jusque-là « si parfaite ». Le coeur en cavale, elle s’enfuit au Japon et se réfugie dans un petit village au pied des falaises. Nathan prétendait avoir trouvé la paix là-bas, auprès d’un certain Natsume. En revisitant les lieux d’élection de ce frère disparu, Sarah a l’espoir de se rapprocher, une dernière fois, de lui. Mais c’est sa propre histoire qu’elle va redécouvrir, à ses risques et périls.
Grâce à une écriture qui fait toute la place à la sensation, à l’impression, au paysage aussi bien intérieur qu’extérieur, Olivier Adam décrit les plus infimes mouvements du coeur et pose les grandes questions qui dérangent.

Pourquoi ce livre ?

C’est le hasard qui m’a conduite vers ce livre. Laissé en héritage sur un banc public par une lectrice généreuse ou tout simplement oublié, il s’est offert à moi comme une évidence. En mystique assumée que je suis, je pense que rien n’arrive sans raison et que je devais lire ce roman.

Mon Avis

Le cœur régulier est une oraison poétique à l’image du Japon ancestral que nous dépeint Olivier Adam dans son roman. Y a- t-il plus bel endroit pour faire le deuil d’un être aimé ? Tout ici se prête au recueillement et à la réflexion : Rivages nimbés de brumes,  temples et sanctuaires séculaires. Aucune tristesse, que de la mélancolie.

Accablée de chagrin, Sarah marche sur les traces de son frère, essayant de comprendre son exil au bout du monde. Ils étaient si proches, si complices, comment en sont-ils arrivés à cette distance entre eux. Etait-ce à cause de son inadaptation sociale à lui ou sa lâcheté à elle ? Persuadée d’être la seule à le connaitre vraiment et à le pleurer sincèrement, elle rejette tous les autres membres de sa famille.

Ici, au Japon, Nathan était aimé de tous. Au travers de témoignages, Sarah va découvrir un autre homme, gai, sociable, le regard vers l’avenir. Un homme qu’elle ne connaissait pas. En essayant de comprendre les dérives de son frère, elle va ouvrir les yeux sur sa vie, sa famille.

Tout d’abord égarée dans ce pays étrange, elle va prendre peu à peu ses marques et la familiarisation graduelle des lieux sera propice à une introspection salvatrice. Un chemin vers la résilience.

Le cœur régulier est l’expression même du chagrin après la perte d’un être cher. Olivier Adam aborde le sujet avec sobriété et décrit parfaitement le deuil : les doutes, la culpabilité, le questionnement, toutes les étapes obligées pour arriver jusqu’à l’apaisement.

Oui, je devais le lire !

Le coeur régulier sur les écrans

En Mars dernier est sorti le film éponyme avec Isabelle carré dans le rôle de Sarah.

 

Le cœur régulier – Olivier Adam

Edition de l’Olivier

Paru le 19 Août 2010

Notre grignoteuse de livres au grand coeur !

2 COMMENTAIRES

  1. Parfois le hasard fait bien les choses, quand il te fait rencontrer cet auteur par exemple 🙂 Je me demande souvent comment font les autres pour faire le deuil d’un être cher. Sans aller jusqu’au Japon, ce livre m’aidera peut-être à mieux comprendre 🙂 Bon week end bisous

Envie de réagir ?