Le job idéal existe-t-il ?

Rares sont les personnes 100% satisfaites de leur travail. Quand le problème ne vient pas des embouteillages ce sont les horaires qui ne conviennent pas, les tâches qui s’accumulent ou le big boss qui nous martyrise (non non, je ne parle pas pour moi. Je précise des fois que mon patron tombe sur ce billet !). Alors le job idéal existe-t-il ? Nous allons tenter de répondre en images à cette interrogation essentielle.

1. Le job idéal doit être à temps partiel…

Le temps partiel, c’est le compromis idéal pour concilier vie professionnelle, vie de famille et temps pour soi. Non mais qui termine à 15h30 pour aller chercher les gosses à l’école ??

massage femme, gif chat drôle
le burn out, c’est pas pour moi

2. … mais il doit être super bien payé !

Oui parce qu’un 20h au Smic, ça ne fait franchement rêver personne. Soyons fous rêvons grand.

gif rich girl, gif richesse
On veut des pépettes !!

3. Le job idéal doit pouvoir s’exercer de la maison

Pratique les jours _ comme aujourd’hui _ où il fait trop froid pour sortir de la couette, ou quand les enfants sont malades.

gif homeworker, gif freelance

4. D’ailleurs on devrait tous être notre propre patron…

« Independenza !! » Arrêtons de refouler le leadership qu’il y a en nous.

gif freedom, gif william wallace
Charismatique, le William

5. … mais en CDI, car le freelance est trop aléatoire pour la vie de famille

A moins bien sûr d’être la femme d’un magnat du pétrole ou quelque chose comme ça.

gif dallas, gif sue ellen
30 ans après, on pense toujours à Sue Ellen

Enfin bon vous l’aurez compris, le job idéal n’existe que dans les rêves. C’est un fantasme inatteignable qui nous pousse à vouloir toujours plus, toujours mieux. Parfois cela permet de nous faire de sortir de notre zone de confort, mais il peut aussi nous pousser à prendre de mauvaises décisions. Vous connaissez le diction, prudence est mère de sûreté. Sur ce j’affronte la tempête pour aller bosser. Dire que mon job pourrait s’exercer de la maison… Bonne journée à tous !! 🙂

PARTAGER
Joyeuse contestataire, maman curieuse et connectée, Alex adore farfouiller le web. Bavarde, maladroite, elle aime le rock (NIИ ♥) et les félins.

9 COMMENTAIRES

  1. Aujourd’hui le digital a considérablement modifier la façon de consommer, de s’informer etc… donc travailler de chez soi, autrement, c’est tout à fait possible !!

    Il n’a jamais été aussi simple de mettre en relation une personne qui cherche un produit fiable et qui correspond à ses attentes, avec le produit en question, d’un simple clic.
    Et c’est ainsi qu’un nouveau modèle d’affaire est né, à l’image de Blablacar – Airbnb etc…

    Les patrons de ces sites ne possèdent aucun bien, ils mettent simplement en relation un demandeur avec une personne en possession du bien recherché, avec des recommandations de la part d’autres utilisateurs, et plus de la publicité trompeuse qui vante les mérites du produits, c’est donc un nouveau business modèle possible grâce au digital, et ce n’est pas fini…

    Eh bien ce principe très intelligent, permet aujourd’hui de développer sa propre activité, sans stock, sans logistique, sans salarié, en ouvrant son propre compte sur internet dans un premier temps, puis dans un second temps en ouvrant l’accès à la boutique à différentes personnes intéressées par nos produits, parce-que nous leur faisons partager nos propres expériences, et certaines personnes peuvent elles aussi vouloir en faire leur activité par la suite, ça se vérifie tous les jours, et c’est ainsi que l’on se construit un réseau, avec juste un téléphone et une connexion internet, avec un CA et une rémunération qui grossissent de jour en jour.

    Pour développer une telle activité, qui n’a aucune limite géographique,et qui peut se faire en doublon avec notre job du moment,de façon tout à fait légale, il faut bien entendu être adossé à un partenaire de poids, qui lui se charge de gérer tout le reste (recherche et développement – site internet – livraison…) – point important à toujours bien valider.

    On peut ainsi décider de travailler à temps partiel, pour avoir un complément de revenu tout simplement, ou bien plus, selon ses propres attentes et ambition, et pourquoi pas terme lâcher son job, qui aujourd’hui n’est plus qu’un travail alimentaire, et qui ne nous fait plus vibrer, bien au contraire !!

    Si j’en parle si bien, c’est que j’ai découvert ce modèle d’affaire il y a 2 ans, après 13 années à mon compte, dans l’entrepreneuriat traditionnel, avec tous les risques et les tracas que cela engendre – les heures à rallonge avec toujours plus de charge, et surtout je n’arrivais plus à me projeter avec mon activité du moment, pour les années à venir.

    Ce business fait de plus en plus parler de lui, et pour cause, il y a tant de personnes qui cherchent à sortir de leur quotidien pesant (stress – pression quotidienne de la part de leur hiérarchie – peu de temps pour la vie de famille, une retraite hypothétique…) – c’est plus développé dans d’autres pays comme les US notamment, mais la France s’y intéresse de plus en plus.

    Alors, en ce qui me concerne, je dis oui le boulot idéal je l’ai cherché, et je l’ai trouvé, merci à internet et au développement du digital et des réseaux sociaux, qui nous ouvrent les portes de nouveaux modèles d’affaires, qui correspondent bien plus à nos attentes, avec de beaux partages d’expérience, et de nouvelles rencontres chaque jour.

    Maintenant à nous de nous poser les bonnes questions :

    suis-je vraiment ouvert à un nouveau projet ?
    suis-je assez curieux pour étudier de plus près un nouveau modèle d’affaire ?
    Est-ce que je suis prêt à sortir de ma zone de confort, ou bien je reste avec ce modèle traditionnel, qui ne me correspond plus, mais que je connais bien, donc qui me rassure ?
    Des questions que je me suis moi-même posées !!

    Et pour les curieux, une vidéo de 3mn qui parle de l’évolution du commerce justement
    http://digitaldays.global/index.php?lang=fra

    Belle journée à tous
    et au plaisir d’échanger sur le sujet
    Véro

    • Je suis bien d’accord avec vous. Travaillant dans une start up internet je suis de près la digitalisation du commerce et les sociétés qui se développent à partir d’une idée.
      Merci d’avoir partagé votre avis, et merci pour la vidéo. A bientôt 🙂

    • Eh eh grande question. Perso je dis oui. Pour l’estime de soi, pour mieux apprécier de ses jours de repos. Par contre je suis d’une génération où l’on a envie de travailler comme et quand ça nous chante. Grâce à la technologie c’est désormais possible, donc les entreprises devraient davantage mettre en place le télétravail. Je suis sûre qu’on gagnerait en productivité.

      • tout à fait d’accord avec toi Alexandra ! Pour la plupart des personnes, travailler c’est comme « pousser des wagonnets au fond de la mine » – nombreux sont ceux qui attendent les vacances pour en être libéré, voire la retraite. Quelle horreur, pour moi se laisser glisser doucement en attendant que la vie passe pour atteindre l’âge de la retraite = petite mort !!
        Bien que j’ai 50 ans, moi aussi mon souhait est depuis longtemps de travailler comme je le souhaite, et ne pas dépendre du bon vouloir d’un patron ou d’un groupe qui me jètera car pas assez rentable, pour prendre un petit jeune et l’exploiter sous prétexte qu’il n’a pas d’expérience. Mais la nouvelle génération s’est approprié le digital, et les choses changent, et ça bouge dur en ce moment pour ceux qui sont curieux et qui cherchent à comprendre pour mieux s’adapter à demain !!
        La preuve c’est qu’à 50 ans je fais partie des personnes qui développent un business nomade en mode collaboratif, grâce aux nouveaux outils et à d’autres personnes qui sont ouverts à ce changement justement !! Le changement c’est bon, c’est motivant et ça donne de l’énergie.
        Bienvenue dans l’entreprise du XXIème siècle…

        • Totalement d’accord. Je lisais un article dans ce sens hier, sur le site de Psychologies magazine. Bonne chance pour ton business ! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE