Deviendrais-je raisonnable?!

Depuis mon dernier vide grenier, c’est à dire dimanche dernier, où j’ai venu des vêtements quasiment neufs que j’avais accumulés depuis ces dernières années et qui s’entassaient sans même que je ne leur porte attention dans mon armoire, une idée me trotte dans la tête : essayer de faire des achats raisonnables !

J’en ai assez d’aller faire un tour dans les magasins et de revenir systématiquement avec un petit quelque chose, dont je n’ai strictement pas besoin.

La société de consommation et de surconsommation nous invite et incite à acheter toujours plus, à petits prix, parce qu’il y a une promotion, des soldes, des avant-soldes, bref… j’ai l’impression d’une spirale infernale et au bout du compte je me rends compte que je porte quasiment toujours les mêmes habits.

J’ai deux ou trois tenues fétiches après le reste est plié (plus ou moins bien) au fond de l’armoire et termine au vide grenier à prix bradé, vous me direz, cela fait le bonheur des acheteuses car elles font de vraies bonnes affaires quand elles viennent à mon stand ! Car un jour où l’autre, on se demande pourquoi on garde le petit pull qui a encore l’étiquette du magasin et l’on décide de s’en débarrasser.

Les géants de la mode essaient de nous séduire avec leurs codes vestimentaires et le choix qu’ils proposent en boutique, mais en réalité j’ai mon petit style à moi et j’aime varier entre articles intemporels et pièces plus branchées, enjoliver ma tenue avec un petit sac bien sympa, un joli foulard, parfois même des accessoires sont suffisant pour sublimer une tenue un peu tristounette.

Je ne compte même pas les grosses pièces que je ne porte plus. Le bombardier étriqué ou le manteau à carreau rose que j’avais en 2001 ! qui me prennent de la place pour rien.

Une copine m’a parlé ce matin de Marie Kondo et de sa « magie du rangement ». Je vais m’y intéresser de près !

Je pense que ce qui me fait ouvrir les yeux c’est ce grand « déballage » de mes affaires pour les vendre à prix sacrifiés.

Avec l’argent dépensé inutilement pour des fringues dont je n’ai pas réellement besoin, j’aurais pu faire 1001 choses plus enrichissantes culturellement, qu’une fringue qui finira sa vie chez une autre personne.

Quelle est votre attitude face aux achats ? De quelle manière consommez-vous ?

PARTAGER
Manuelle, créative, rêveuse, proche de la nature, je m'émerveille toujours des paysages qu'elle m'offre. Je pratique la photographie en tant qu'amateur depuis peu.

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE