Dernière nuit à Twisted River de John Irving

Dernière nuit à Twisted River John Irving Pitch
A Twisted River circulent des histoires…Celles que les bûcherons racontent dans la chaleur du camp, peuplées d’ours et de sensuelles indiennes. Et celles qu’ils taisent, comme cette nuit glacée qui a vu la fuite de Dominic et de son fils, après le meurtre accidentel de la maîtresse du shérif. En cavale à travers l’Amérique, ils tentent de semer leur passé. Mais peut-on oublier Twisted River ?

Mon avis
Je suis tombée amoureuse des livres de John Irving en 1989 en découvrant « Une prière pour Owen ». J’ai  englouti toutes ses œuvres dans la foulée, mais, plus récemment, nous étions en froid après la « Veuve de papier » et carrément fâchés depuis « La quatrième main ».
Oufff ça y est : je suis réconciliée !!

« Dernière nuit à Twisted River » est un livre superbe qui nous entraîne dans le sillage d’une « famille » d’hommes, les Baciagalupo (le baiser du loup) pendant 50 ans. Une histoire où chaque femme rencontrée, à une exception près (Charlotte), est « hors norme » : morte (!), plantureuse, engagée, énorme de sensualité, étrangère, abimée, alcoolique, tombée du ciel, monumentale…
Mais toutes, chacune à leur manière, vont aimer ces hommes qui ne font que passer, ces hommes discrets, veillés par des personnages haut en couleurs, protégés férocement, presque malgré eux.

Un peu dans l’esprit  d’ « Une prière pour Owen », le destin se tisse et se dessine dans les détails, les tranches de vie se succèdent et nous grandissons en même temps que le petit Danny, au milieu de la neige, des ours, des restaurants, des drames, des remords et des regrets, avec tous ces petits riens qui font des vies. Mais, inamovible, l’axe autour duquel tourne cette farandole est l’amour entre un fils et ses pères.

Attention, lisez de préférence ce livre l’estomac plein sous peine de brusque fringale, la maestria de John Irving se déploie dans des descriptions poético-culinaire à faire dresser les papilles.

Si vous aimez cet écrivain, n’hésitez, pas c’est un très bon cru et si vous ne connaissez pas, laissez vous entrainer dans son univers, vous ne le regretterez pas.

Sand…

POUR RESUMER
Ma note :
PARTAGER
Blogueuse addict, j'aime prendre la vie avec légèreté et humour. Quand je serai grande je voudrais être calme, zen… Alors je viens de commencer un chemin personnel (yoga, méditation, bien-être, nouveaux choix de vie…) et j'ai eu envie de le partager, car plus on est de fous, plus on rit ;-) www.coeurdevoyage.fr

2 COMMENTAIRES

  1. j’adore John Irving et ce livre sera entre mes mains d’ici peu, ça c’est sûr!! En ce qui me concerne j’ai beaucoup aimé la veuve de papier, je me souviens encore du passage des dessins de nus envolés, hilarant !!!

  2. Là ton enthousiasme m’a donné une grande envie de lire ce livre…J’aime beaucoup les histoires de bûcherons aux prises avec une rude nature . Je note ! Merci bises

LAISSER UN COMMENTAIRE